La crète avec l’UCPA

L’été dernier, mes plans vacances sont tombés à l’eau fin juin, et je me suis retrouvée un peu désemparée, à me dire que tant pis, je ne prendrais pas de vacances cet été-là. Et puis finalement j’ai repris du poil de la bête, je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison, et je me suis trouvée un petit séjour UCPA qui correspondait à mes envies du moment: découvrir la Grèce, et prendre l’air loin des grandes villes.

8 bonnes raisons de partir avec l’UCPA

1/ Parce que ce n’est pas parce qu’on est seul(e) qu’on ne peut pas partir en vacances
Ce n’est pas parce vos ami(e)s ne sont pas disponibles au même moment que vous, que vous n’avez pas les mêmes envies, ou que tout simplement vous n’avez personne pour partir avec vous, qu’il ne faut pas partir ! Plein d’autres personnes sont dans le même cas, et au bout de quelques jours, ce sera comme si vous vous connaissez tous depuis toujours !

2/ Parce qu’il existe des séjours découverte à mi-temps, pour ceux qui ne sont pas forcément très sportifs
Pas besoin d’être un crack de la planche à voile pour partir avec l’UCPA, il en existe pour tous les niveaux, et on trouve de nombreux stages découverte avec plusieurs demi-journées d’initiation à différents sports. Il existe beaucoup de séjours en formule mi-temps, ce qui permet de prendre du temps pour soi, pour se reposer, glander, bronzer, bref, être en vacances !

3/ Parce qu’on peut partir partout dans le monde
Les centres UCPA, ce n’est pas seulement des colos sportives en bord de mer en France, c’est aussi des spots partout dans le monde.

4/ Parce qu’on découvre une ville / une région / un pays autrement
À travers les activités sportives, on découvre le lieu autrement, plus loin des sentiers battus et des foules de touristes. En rando, on se baigne dans des endroits inaccessibles où l’on a la mer pour nous, en kayak, on part faire des apéros sur des petites plages inaccessibles autrement, en paddle, on s’arrête visiter des petites grottes bien cachées, et on fait des haltes sur des petites îles inhabitées, en vélo, on découvre les villages de la région au rythme calme des vacances, en escalade, on prend de la hauteur pour admirer les paysages d’un autre angle…

5/ Parce que ça fait du bien d’avoir l’impression d’avoir à nouveau 15 ans le temps d’une semaine
Sortir/boire/aller danser tous les soirs, faire des apéros sur la plage, organiser des olympiades, écrire une chanson pour les monos, boire de la smirnoff ice (tant qu’à faire on a poussé le concept jusqu’au bout), allez avouez, ça vous rappelle les colos de votre enfance/adolescence.

6/ Parce que si on n’a pas envie de se lever un matin parce qu’on a trop fait la fête la veille, on peut rester dormir
Tout a beau être prévu et encadré, rien n’est obligatoire, et chacun s’organise comme il le souhaite. L’UCPA, c’est tous les bons côtés de la colo sans les côtés chiants qu’on subissait à l’époque: pas de couvre feu, pas de lever obligatoire, pas de compte à rendre…

7/ Pour les gens, tous adorables et géniaux, et avec qui on partage tant de jolis moments ❤

8/ Pour ne s’occuper de RIEN
Si comme moi, vous vous retrouvez souvent de corvée d’organisation que ce soit pour les week-ends, les vacances, ou tout autre événement, vous me comprendrez si je vous dis que ne s’occuper de RIEN pendant une semaine, ça a quand même un sacré goût de VRAIES vacances.
Tout est organisé: les horaires, les activités, les lieux de repas, les transports, les transferts de bagages si besoin, le logement, et même les lieux où sortir le soir. La seule chose à faire, c’est de se laisser porter, et de profiter à 200% !

 

 

 

La Crête, entre mer et montagne

Almirida

J’ai passé une semaine à Almirida, un petit village au nord de la Crète. Nous étions logés à l’hôtel Almyrida Resort, qui comporte trois bâtiments répartis dans le village, tous en front de mer, dont un avec piscine panoramique sur le toit, et un autre avec des chambres en rez-de-jardin avec accès direct à la plage ! J’étais logée dans ce dernier, et c’était vraiment très agréable, de se réveiller le matin avec vue sur la plage, et de n’avoir que trois pas à faire pour aller se baigner

Piscine hôtel Almyrida Resort

Almirida en soit n’est pas un village très intéressant, c’est une station balnéaire récente à l’architecture moderne, où il n’y a pas grand chose à faire que se baigner et profiter des activités nautiques. On y trouve tout de même de très bons restaurants, et on s’est régalé tout le séjour. Hors saison, il n’y a pas trop de monde, et nous avions les plages et bars/restaurants presque pour nous seuls. Nous y étions mi-septembre, la météo était parfaite. Nous nous sommes baignés tous les jours, à la mer ou à la piscine, mais il ne faisait pas trop chaud non plus, ce qui nous a permis de ne pas trop souffrir en randonnée. Le temps parfait je vous dis !

 

Chania

Un soir, nous avons pris le bus pour aller visiter Chania, la grande ville la plus proche. L’occasion, après une petite balade dans la ville au coucher du soleil, de se faire un bon dîner tous ensemble, et d’aller faire la fête ensuite.

Vue sur Chania, Crête

 

Les gorges d’Aradena

Nous sommes partis en randonnée une journée complète dans les gorges de l’Aradena. Nous sommes partis d’Aradena bridge, et nous avons traversé les gorges jusqu’à Marmara en bord de mer. Là, nous avons déjeuné dans un restaurant enclavé dans la falaise, avant de repartir en longeant la côte jusqu’au village de Loutro, un village typiquement grec avec les maisons blanches aux volets bleus. La particularité de ce village, enclavé dans une crique au milieu des montages, est de n’être accessible que par la mer. Un ferry fait la liaison avec le reste de l’île, ou sinon, il faut marcher comme nous l’avons fait.

Village de Loutro, accessible uniquement par la mer, Crête

 

Le lagon de Balos

Nous avions une journée de libre en fin de séjour, nous en avons profité pour louer une voiture et partir découvrir le lagon de Balos, à l’ouest de l’île. Après avoir expérimenté la conduite « sportive » des crétois, et notamment leur drôle d’habitude de rouler sur la voie d’arrêt d’urgence pour permettre aux autres voitures de les doubler, nous voilà arrivés à l’extrémité ouest de l’île.

Nous nous sommes arrêtés dans un très beau et bon restaurant, Gramboussa, qui semble-t-il fait partie des meilleurs restaurants de l’île. Il se trouve à Kaliviani, le dernier village avant d’arriver au lagon.

Après nous être bien gavés, direction la plage pour une petite sieste nécessaire pour digérer tout ça… Mais c’était sans compter sur la petite rando pour accéder au lagon ! Hey oui, une plage pareille, ça se mérite. Enfin le point positif, c’est qu’une fois arrivés en bas, on avait bien digéré !

Lagon de Balos, Crète

 

Découvrir les séjours proposés par l’UCPA sur le centre d’Almirida

Ce séjour fait partie des meilleures vacances que j’ai passées, une organisation au top, un groupe super, plein de belles rencontres, et un lieu paradisiaque ❤

Je vous le conseille sans hésiter !

 

 

Et parce qu’une fois qu’on y a goûté, on n’a qu’une envie c’est de repartir avec eux, c’est décidé l’hiver prochain, je pars au ski avec l’UCPA ! J’ai raté le coche cet année parce que j’avais d’autres projets vacances, mais l’an prochain c’est certain je vais voir la neige !

Et vous, vous êtes déjà partis avec l’UCPA ?
C’est une aventure qui vous tente ?

 

Et la Crète, vous connaissiez ?
Si non, j’espère que mes photos vous auront donné envie de découvrir cette île

Marie

Normande d'origine, bordelaise et barcelonaise de cœur, boulonnaise d'adoption. Globe trotteuse aimant se balader à droite à gauche et prendre plein de photos, ayant eu envie de vous partager ses voyages et pourquoi pas vous faire découvrir des petits coins de paradis !

2 thoughts on “La crète avec l’UCPA

  • Florian 25 avril 2017 at 9 h 20 min Reply

    cette destination me tente de plus en plus, ça a l’air top !

    • Marie 25 avril 2017 at 10 h 57 min Reply

      Oui c’est vraiment sympa, j’en garde un super souvenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *