Bordeaux City guide

Bordeaux est ma ville de cœur. Avec Barcelone, ce sont les deux villes où j’ai vraiment aimé vivre.
C’est une grande ville, mais où tout reste quand même à taille humaine. Et comme c’est plat presque partout, on peut tout faire en vélo, ce qui est super agréable ! La mer n’est vraiment pas loin, la montagne pas trop non plus, il y a de quoi faire au niveau culturel, au niveau fête, au niveau balades. La région n’est pas mal non plus, et il y a des tas de coins magnifiques à découvrir (je n’en ai d’ailleurs toujours pas fait le tour !)
Bref, vous l’aurez compris, je suis amoureuse de cette ville, et avec le retour des beaux jours, j’ai eu envie de me replonger dans les photos de ma virée là-bas l’été dernier, et de vous faire partager tout ça ! C’est parti pour l’ultimate City guide Bordeaux !


Souffler, se reposer, profiter…

Prendre le temps de profiter de sa journée, se reposer au soleil ou à l’ombre bienveillante d’un arbre, savourer un bon livre ou écouter la vie autour de nous…

Le jardin public

Le plus grand parc de Bordeaux est l’endroit idéal pour une après-midi entre amis ou en famille dès que le soleil pointe le bout de son nez.

Manège et espace de jeux pour enfants, étangs et ses canards, ponts romantiques, jardin botanique, terrasse huppée, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies ! Sans oublier bien sûr ses grands espaces verts où prendre le soleil, jouer au ballon, se retrouver entre amis, ré-inventer le monde avec son amoureux…

Les quais

Depuis que les quais ont été réaménagés il y a quelques années, c’est l’un des endroits les plus agréables de la ville, et on peut tout y faire : du sport avec les terrains en libre accès côté gare, se reposer sur les espaces verts qui bordent la Garonne face aux Quinconces, se baigner même (enfin principalement les pieds, mais les enfants adorent y barboter et il est même courant d’en voir en maillot de bain !) au Miroir d’eau, faire son shopping, boire un verre ou encore manger un morceaux au Quai des marques, installés dans les anciens hangars rénovés, se cultiver même avec la Cité des sciences tout au bout du côté des bassins à flots.

Place Gambetta

Véritable oasis de verdure en plein centre, la place Gambetta est vite assaillie aux beaux jours pour de petits pique-nique improvisés.

 

 


 

Panier percé

L’idée n’est pas de vous recommander des magasins en particulier mais plutôt les quartiers sympas pour aller glaner de jolies choses et faire du lèche-vitrines.

Rue Saint Catherine

Vous aurez du mal à ne pas la voir, la rue Sainte Catherine est l’axe névralgique de la ville.

Longue de 3 km, ce serait paraît-il la plus longue rue commerçante piétonne d’Europe. Bordée des deux côtés par toutes les grandes enseignes habituelles, c’est l’endroit idéal pour aller faire son shopping.

Attention :

  • Si vous craignez la foule, fuyez le samedi après-midi.
  • Prudence, les trottoirs sont vraiment très glissants en cas de pluie.

Rue des Trois Conils

Petite rue joignant la place Pey Berlan à la rue Sainte Catherine, j’aime les petites boutiques de déco qui se cachent dans ce coin tranquille.

Centre Commercial Merdiadeck

Si vous avez besoin de faire des courses ou simplement envie de faire du shopping loin de la frénésie de la rue Sainte Catherine, sachez qu’un grand centre commercial se trouve en plein centre ville, juste derrière la mairie, accessible en une dizaine de minutes à pied ou en deux arrêts de tram depuis la mairie.

Les Champs Elysées Bordelais

Envie de luxe ? Rendez-vous plus au nord, dans ce qu’on appelle le triangle doré, défini par trois grands axes : le cours de l’Intendance — au bout duquel se trouve le magnifique Grand Théâtre —, le cours Georges Clémenceau — les Champs Elysées Bordelais —, et les allées de Tourny.

De grandes enseignes luxueuses ont élu domicile dans ces trois rues, notamment sur les deux cours, ainsi que dans le centre commercial des Grands Hommes, qui se trouve au centre de ce triangle doré. Ancien marché, cette galerie vitrée aux structures métalliques de forme arrondie vaut le coup d’œil même si vous ne comptez pas faire chauffer la carte bleue.

Autour de la place des Grands Hommes se trouvent plusieurs rues aux noms des Grands Hommes qui ont marqué l’histoire de Bordeaux, saurez-vous les retrouver ?

 

 


 

Fin gourmet

Le quartier des restos

Voici quelques rues où vous serez sûr.e de trouver un restaurant qui collera à vos humeurs ou vos envies

Le Régent

Vous connaissez très certainement l’Entrecôte et sa mythique sauce ? Le Régent, c’est un peu le même concept, avec leur sauce à eux, et — des dires de bordelais dont je tairais le nom pour garantir leur anonymat — c’est encore meilleurs que l’Entrecôte. Je n’ai jamais testé l’Entrecôte donc je ne pourrais pas vous dire si c’est mieux ou moins bien, mais en tout cas on s’est régalé, la salle est top et les serveurs étaient très sympa bien qu’on soit arrivé en toute fin de service.

Bistot Le Régent – 50 Rue du Maréchal Joffre, 33000 Bordeaux

La crêperie Reno

Bon, d’accord, Bordeaux n’est pas forcément LA destination de choix pour manger de bonnes crêpes bretonnes. Mais si comme moi, vous êtes une accro des crêpes, alors je vous conseille vivement la Crêperie Reno, l’une des plus anciennes crêperies de Bordeaux — après la Fromentine semble-t-il, qui se trouve non loin, et qu’il faudra que je teste aussi un jour.

Pour en avoir testé un certain nombre, je peux vous assurer que la Crêperie Reno est de loin ma préférée.

Crêperie Reno – 34 Rue Parlement Saint-Pierre, 33000 Bordeaux

Gourmande invétérée

Quelques adresses où aller prendre un goûter…

Cannelés et macarons Baillardan

Interdiction de passer à Bordeaux sans avoir goûté le cannelé Baillardan, spécialité incontournable de la région. Un petit délice plein de gras, mais c’est ce qui fait tout le goût…

Et ce qu’on sait moins, c’est que Baillardan fait aussi d’excellents macarons ! C’était mon dealer officiel de macarons quand j’habitais là-bas. Grosse préférence pour les macarons au caramel au beurre salé, qui ne sont pas garnis d’un simple caramel comme on le voit en général, mais d’une ganache délicieusement crémeuse dont je suis totalement accro !

L’autre salon de thé

J’ai toujours eu envie de tester ce salon de thé, je suis passée devant très souvent sans jamais avoir l’occasion d’y aller quand je vivais là (on allait plus souvent boire des bières que manger des gâteaux, ah, la belle vie étudiante…). Et puis il y a eu cette rencontre magique pendant de mon marathon photo lors de ma dernière visite girondine. Maintenant, je peux non seulement vous dire que les gâteaux ont l’air tous meilleurs les uns que les autres (je n’ai pu en tester qu’un et vu la générosité de leurs parts j’ai même eu du mal à finir), que la déco est extra avec leurs théières très « English cup of tea le petit doigt en l’air milady » et qu’en plus, on y rencontre des mamies trop gentilles !

L’autre petit bois

Un restaurant dans lequel poussent des arbres, de gros fauteuils à l’ancienne dans lesquels on se sent bien, une ambiance tamisée cosy, un grand choix de thés et de délicieux cupcakes, que demander de plus pour un goûter réussi ?

On peut aussi y manger, le midi comme le soir (l’ambiance y est beaucoup plus sympa le soir m’a dit la serveuse) mais je n’ai jamais testé.

 

 


 

Se retrouver autour d’un verre

3 quartiers sympas où il y a pléthore de bars aux terrasses plus grandes et agréables les unes que les autres.

Place Camille Julian

Idéal pour une soirée entre amis, toujours animé, ce quartier est le repère des terrasses sympas pour boire un verre.

Place du Parlement

Au croisement des rues Saint-Rémi, du Parlement Sainte-Catherine et du Parlement Saint-Pierre, cette petite place au calme (quartier piéton !) est remplie de terrasses toutes plus agréables les unes que les autres, aussi bien pour manger que pour boire un verre.

Place de la Victoire

Rendez-vous incontournable des soirées étudiantes, la place de la Victoire est cernée de bars en général assez grands, avec des terrasses elles aussi plutôt étendues. On y trouve, en plus des terrasses, de nombreux bars dansants où commencer la soirée avant de partir bouger ses fesses jusqu’au bout de la nuit sur les quais (derrière la gare, à l’autre bout du cours de la Marne), où sont regroupées toutes les boîtes de nuits.

 


 

Se déplacer

En tramway

Les trois lignes de tram (A, B et C) quadrillent la ville et vous pourrez vous déplacer très facilement tout en admirant l’architecture de la ville.

Attention

L’arrêt place de la Bourse n’est pas pourvu de distributeurs automatiques de billets et on ne peut pas les acheter dans le tram. Si vous ne voulez pas être contraints de frauder, pensez à acheter vos billets à l’avance si vous prévoyez de prendre le tram à cet arrêt.

À vélo

Bordeaux est LA ville par excellence où il fait bon se déplacer en vélo. C’est toujours tout plat, de très nombreuses pistes cyclables ont été aménagées ces dernières années, et le must : les quais qu’on peut parcourir d’un bout à l’autre, de la gare aux bassins à flot (et son nouveau pont impressionnant), une super balade très agréable !

Homologue bordelais du Vélib, le Vcub fonctionne exactement comme le Vélib, les vélos sont en libre service, on les prend à une borne et on les dépose à une autre.

On peut prendre un abonnement à la journée pour le prix riquiqui de 1,50€, puis les premières tranches de 30 minutes sont gratuites, il faudra par contre payer 2€ de supplément par heure supplémentaire si l’on souhaite faire une balade plus longue.

À pied

Le centre-ville de Bordeaux est très agréable à parcourir à pied. De nombreux quartiers sont piétons ou semi-piétons, et vous ne pourrez de toutes façons pas y accéder autrement.

En voiture

Comme tout centre ville de grande métropole, l’hyper centre de Bordeaux est compliqué pour circuler et encore plus pour stationner. De nombreux quartiers piétons, ou réservés à la circulation des résidents, compliquent encore la chose. Si vous pouvez, garez-vous à l’extérieur de la ville (il y a de nombreux parc-relais où garer sa voiture puis rejoindre ensuite le centre-ville en tramway), ou alors laissez la voiture là où vous logez, et faites tout en tram et à pied, vous verrez vous gagnerez du temps ! En dernier recours, les parkings sous-terrains sont la solution la plus simple mais l’addition monte très vite !

 

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

Marie

Normande d'origine, bordelaise et barcelonaise de cœur, boulonnaise d'adoption. Globe trotteuse aimant se balader à droite à gauche et prendre plein de photos, ayant eu envie de vous partager ses voyages et pourquoi pas vous faire découvrir des petits coins de paradis !

2 thoughts on “Bordeaux City guide

  • Bulle 13 juin 2015 at 22 h 36 min Reply

    Bordeaux, c’est également ma ville de coeur, d’ailleurs, je cherche tous les moyens possibles d’y revenir mais bon, dans mon domaine (informatique également mais plus AMOA, product owner), il y a plus d’opportunités à Paris. Tes photos sont superbes et me rendent tellement nostalgique, j’y avais également mes bonnes adresses: Peppone pour les Pizza, Fufu pour le jap’, Funcky Burger pour ..bah les burgers 😉

    • LeeLoo 26 juin 2015 at 12 h 43 min Reply

      Merci :):)
      C’est vraiment trop nul que tout soit à Paris pour le boulot, hier avec mes collègues on discutait justement d’ouvrir une antenne bordelaise de notre branche :p De toutes façons nos clients sont à Genève ou à Cincinnati ou à Perpettes-les-oies, alors ça change quoi qu’on soit à Paris ou à Bordeux ? :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *